Alerte mail
Souscrire

EUR

Immobilier - Pariez sur l'investissement immobilier !

PARIEZ SUR L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER !

L'EQUIPE - LE 10/03/2021

 

Alors que la Covid-19 a remis en question bon nombre de nos certitudes, il y a un secteur que la pandémie n’a pas encore réussi à faire trembler : l’immobilier. Il faut dire que le temps que nous avons passé chez nous a changé la donne pour beaucoup ! Ainsi, certains Franciliens ont fait le choix de quitter leur logement pour changer de cadre de vie. Plus grand, plus calme, plus vert, plus loin… Zoom sur les tendances d’un marché qui n’a pas fini de performer.

 

En 2020, le marché immobilier a prouvé qu’il était capable de résister encore et toujours à l’envahisseur… ou plutôt à la crise sanitaire inédite qui a mis à mal - et continue d’impacter durablement - de nombreux secteurs en France et dans le Monde. Alors que le pays a été confiné à plusieurs reprises et ce pour une durée totale de 3 mois et 10 jours en 2020, les prix des logements ont continué d’augmenter dans l’Hexagone et le volume de transactions ne s’est pas écroulé. Ainsi, on comptabilisait en fin d’année dernière près de 1,025 million de biens vendus dans l’ancien contre en 1,070 million en 2019, soit une baisse de seulement 4% là où les experts avaient prévu un effondrement du marché de près de 20 %. Côté prix, l’augmentation de la valeur des biens a atteint +6,5% à la fin du quatrième trimestre avec quelques nuances à prendre en compte entre les villes.

 

Plus que de résister à la crise, le marché immobilier a même retrouvé un nouveau souffle

 

Pour la première fois depuis près de 4 ans, les prix des maisons ont davantage augmenté que le prix des appartements (+6,6%vs +6,3 %) preuve que les Français rêvent d’espace mais surtout… d’un extérieur ! Le grand air fait en effet de l’œil à de nombreux citadins qui semblent être prêts à s’éloigner des métropoles pour gagner en qualité de vie dans des villes plus moyennes. À Paris, près de 36% des résidents disent ressentir des envies de nature ! Un chiffre important qui explique que la montée des prix dans la capitale se stabilise au profit de l’augmentation des prix de vente des logements en petite et grande couronne. De plus, cette envie de nature n’est pas incompatible avec un marché du luxe qui s’adapte à la crise et voit exploser la demande de biens avec extérieur, terrasse ou jardin. Les acquéreurs français ont réussi à contrebalancer la baisse des transactions provenant des acheteurs internationaux, notamment chinois et américains. Ainsi, plus de 3 ventes sur 4 de biens d’exception dépassant les 3M€ en 2020 ont été faites par des Français… un chiffre exceptionnel et surtout inédit sur ce segment de marché !

 

L’Ile-de-France, une région où il fait bon bouger : où vivent nos sportifs ?

 

Lorsqu’on pense «sport et Ile-de-France», difficile de ne pas évoquer les hommes du Paris Saint-Germain. Les joueurs de l’iconique club de football ont en effet investi la capitale et ses villes voisines, pour le plus grand bonheur des agents immobiliers !

Parmi les communes les plus plébiscitées par ces sportifs à la recherche de biens d’exception, on peut citer Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. Fervent représentant de sa ville d’adoption, Zoumana Camara, ancien défenseur du club et maintenant entraîneur adjoint, a convaincu beaucoup de ses camarades de le rejoindre dans cette ville «belle, calme et avec beaucoup d’espaces verts», selon Javier Pastore, milieu offensif du club de 2011 à 2018. D’Edinson Cavani à Marquinhos en passant par Marco Verratti, les Neuilléens ont et continuent de côtoyer beaucoup d’étoiles du football parisien.

Plus proche du Parc des Princes, Kylian Mbappé a choisi le XVIe arrondissement de Paris pour poser ses valises. Mais pas n’importe où ! Le jeune joueur vit aujourd’hui dans un immense appartement avec vue sur la Tour Eiffel. C’est aussi cet arrondissement qu’avait choisi Zlatan Ibrahimovic lors de sa présence au club de 2012 à 2016. Après avoir vécu proche de la place de la Madeleine, avenue Montaigne et non loin de la place de l’Étoile, le footballeur avait finalement porté son dévolu sur 3 appartements contigus de 200 m² chacun dans un immeuble haussmannien de l’Ouest parisien.

L’agence immobilière spécialisée dans le luxe à Paris, Daniel Féau, explique que les stars du sport recherchent des biens d’exception mais surtout des biens où leur anonymat peut être préservé. Nicolas Pettex-Muffat, directeur général de l’agence, déclarait dans le Figaro que les biens en location de plus de 15 000€ dans la capitale sont, la plupart du temps, loués à des sportifs de haut niveau. Enfin, beaucoup d’anciens joueurs du club parisien comme Ronaldinho ou Pauleta, ainsi que l’actuel attaquant Neymar, ont choisi les Yvelines et tout particulièrement Bougival comme lieu de résidence. En plus d’offrir un cadre de vie calme et proche de la nature, Bougival a l’avantage d’être tout près du Camp des Loges, le centre d’entraînement du club.

 

Le Luxe toujours en premier league

 

Les sportifs professionnels ne sont pas les seuls à s’offrir des biens de luxe en Ile-de-France. Amplifiée par l’épidémie de Covid-19, la volonté des Français d’améliorer leur confort de vie ne cesse d’augmenter. Pour ceux avec le plus de moyens, cela passe par l’achat d’une résidence principale plus grande, plus centrale et avec des espaces extérieurs dotés d’une vue inspirante. Pour d’autres, gagner en confort c’est investir dans une résidence secondaire au plus proche de la nature et loin du fourmillement de la vie citadine… mais sans pour autant faire de concession sur le standing des prestations proposées !

« Bien que les acquéreurs étrangers aient toujours représenté une part importante des transactions à 7 chiffres et plus dans la région, les acheteurs français ont continué à faire tourner le marché de l’immobilier de luxe en 2020 », dit Nicolas Pettex-Muffat, directeur général de Daniel Féau – Belles demeures de France.

En effet, malgré l’absence des acheteurs chinois et américains, historiquement les plus demandeurs sur le secteur, les ventes de biens d’exception en France se sont maintenues à un niveau plus que convenable l’année dernière. Ainsi, les chiffres de 2020 restent au niveau de ceux de 2019, voire au dessus pour certains types de produits. Tandis que les agences Sotheby’s International Realty France ont réalisé un volume de ventes de plus de 1 milliard d’euros en 2020 (+5,5% vs 2019), la maison Daniel Féau a enregistré une vente de plus de 3 millions d’euros tous les trois jours avec une transaction moyenne de 4,9 millions d’euros sur ce type de bien et un prix au mètre carré avoisinant les 18667 euros (+9,2% vs 2019). Un record !

 

Mais qu’appelle-t-on un « bien immobilier de luxe » ?

 

Il existe aujourd’hui une norme internationale disant qu’un bien de luxe est un bien dont la valeur est égale ou supérieure à 1 million de dollars. Cependant, pour beaucoup de professionnels du secteur, cette définition est loin d’être pertinente et mérite quelques précisions. Pour Nicolas Pettex-Muffat, un bien de luxe est « un bien dont le prix dépasse de 1,8 fois le prix moyen applicable sur le secteur dans lequel il se situe ». Selon cette définition, un bien de luxe dans le XVIe arrondissement de Paris serait par exemple un bien dont la valeur au m² approcherait aujourd’hui les 20 000 €.

Un bien de luxe, en plus d’avoir un prix supérieur à la moyenne, est également un bien doté de prestations exceptionnelles. À Paris, là où la demande est concentrée et le marché très tendu, les critères les plus recherchés sont une vue inspirante sur les toits de Paris ou sur des lieux historiques, une très belle hauteur sous plafond, des grands espaces intérieurs et extérieurs et des services à disposition.

En 2020, le niveau de transaction a été stable mais n’a pas été épargné par la mutation de la demande.

Beaucoup des acheteurs ont voulu s’éloigner de Paris et ont privilégié la petite couronne. L’agence Daniel Féau de Saint-Cloud a par exemple augmenté ses ventes de 54% sur l’année, tout comme celle de Neuilly- sur-Seine qui a connu une forte hausse de la demande pour les biens d’exception en banlieue ouest parisienne.

Pour certains, la démocratisation du télétravail a été l’argument pour changer de vie et s’installer en province, là où les biens d’exception sont un peu plus accessibles et où la qualité de vie est meilleure.

Dans un contexte très incertain, où les placements financiers et les investissements en bourse sont devenus trop instables, choisir l’immobilier de luxe a été pour beaucoup d’acheteurs la façon la plus intéressante d’investir leur capital en 2020.

Retour

Nos dernières actualités

  • Les acquéreurs étrangers dans les starting-blocks pour (re)partir à l’assaut de la pierre en France

    18 mars 2021

    Lire la suite
  • PARIEZ SUR L’INVESTISSEMENT IMMOBILIER !

    12 mars 2021

    Lire la suite
  • Négociateurs / Négociatrices

    19 février 2021

    Lire la suite
  • NICOLAS PETTEX-MUFFAT (DANIEL FÉAU ET BELLES DEMEURES) : QUEL BILAN ET QUELLES PERSPECTIVES EN 2021 POUR L'IMMOBILIER DE LUXE À PARIS ?

    15 février 2021

    Lire la suite
  • L'IMMOBILIER DE LUXE FAIT FI DU CORONAVIRUS

    11 février 2021

    Lire la suite
  • NÉGOCIATEURS / NÉGOCIATRICES - Daniel Féau Provence - LOURMARIN

    8 février 2021

    Lire la suite
  • NÉGOCIATEURS / NÉGOCIATRICES - Daniel Féau Provence - MARSEILLE

    8 février 2021

    Lire la suite
  • COMMENT CHOISIR SON AGENCE IMMOBILIÈRE DE PRESTIGE ?

    3 février 2021

    Lire la suite
  • LA PIERRE PARISIENNE RÉSISTE BIEN AU VIRUS

    25 janvier 2021

    Lire la suite
  • LES ACHETEURS FRANÇAIS ONT SAUVÉ LE MARCHÉ DE L'IMMOBILIER DE LUXE À PARIS EN 2020

    22 janvier 2021

    Lire la suite